FANDOM


La Coalition du triskelion relève du domaine des légendes dans les Parchemins des Anciens. Sa réalité n'est pas démontrée et est même indémontrable, en l'état actuel. Mais si l’on admet son existence, alors il semble s'agir d'une "quatrième alliance" de la périphérie de Tamriel, indépendante des trois autres bannières que sont l'Alliance de Daguefilante, le Domaine aldmeri et le Pacte de Coeurébène.

Ses territoires sont situés dans des contrées reculées, volontairement ou fortuitement inaccessibles. De la même façon que chez les Elfes noirs par exemple, la maison Telvanni contrôle des territoires en toute indépendance du Pacte, d'autres forces de petite ou moyenne envergure se sont coalisées sous l'égide du Triskelion, en retrait des puissances plus connues.

La Coalition n’est pas seulement une entité géopolitique, elle incarne aussi un courant de pensée, qu'on nommera Triskelion. Cette idéologie est portée par des ambassadeurs, des sympathisants, leurs agents et messagers, et enfin de simples contacts parmi les aventuriers qui sillonnent les terres occupées par les trois grandes alliances.

Composition

La Coalition est constituée de divers clans, familles, groupuscules, factions, ordres, entités territoriales, ou simples individus.

Malgré cette grande dispersion, elle prend la forme d'une confédération de "Cercles coalisés".

Chacune de ces entités politiques est une branche, un avatar local de la Coalition du triskelion. Chacun représente les savoirs traditionnels de l'un des peuples de Tamriel, défendant et organisant les intérêts de ses membres.

Même si certains groupes soutenant la Coalition ont pu pré-exister à cette dernière, ces Cercles coalisés semblent avoir été élaborés, théorisés et formalisés sous l'impulsion du prophète Celestras. Les clans et groupes à l'origine de la Coalition quant à eux, sans être niés ni dissous, sont dès lors représentés par leur Cercle de rattachement :

Ce qui rassemble ces diverses factions, outre les mêmes tendances isolationnistes, traditionalistes, et relativement pacifistes, sont le rejet de l'Empire - de l'idée-même d'un Empire tel qu'il a conduit aux guerres rémaniennes et au désastre de l'Interrègne - ou encore la mise en place d'un régime alternatif, un "empire sans Empire".

Enfin, on doit noter l'émergence d'un onzième cercle, étendu à tout Tamriel : la Compagnie du Bout du monde. Ce cercle est actif parmi les sympathisants et contacts de la Coalition situés au-dehors de ces cercles primordiaux, notamment les voyageurs et les marchands.

De façon très incertaine, il semble qu’on puisse également compter Les Entachés, regroupement de vampires soi-disant éclairés par la cause du Triskelion mais tenus à l'écart des autres Cercles pour des raisons évidentes.

Logistique

Les bastions des Cercles coalisés sont généralement isolés géographiquement, bien défendus et attachés à une forme d'autarcie.

Néanmoins La Compagnie du Bout du monde et ses divers relais assure l'approvisionnement en denrées d'import, les échanges de biens et services, et la circulation des informations.

Chaque messager ou contact de la Coalition se voit remettre un sceau du triskelion, insigne anodine généralement cousue sur un morceau d'étoffe et facilement intégrable à des habits, mais qui crée un lien magique garantissant un accès à qui découvre comment l'activer.

Sources métaphysiques

Leur point commun se retrouve aussi dans les mises en garde laissées par le psijique dissident Celestras le visionnaire.

Par la Prophétie, ce savant altmer aurait prédit la chute future d'Alinor, l'utilisation d'une arme indicible, la dévastation et les guerres de plus en plus cruelles, et finalement l'occupation et l'oppression de Tamriel entière sous un tyran élevé au rang de faux dieu.

Bien sûr, altérer ou falsifier ce qui est écrit dans les Parchemins des Anciens est une entreprise extrêmement hasardeuse, inouïe, et probablement vouée à l'échec.

Néanmoins, Celestras a semble-t-il essayé, et les Parchemins du Triskelion en sont le résultat.

Histoire

Les éléments en italique reprennent des faits unanimement connus par les Parchemins des Anciens. Ceux en gras mentionnent des faits plus obscurs, seulement connus par les Parchemins du Triskelion.

  • 1E 2200 : Début hypothétique de l’épidémie de Peste thrassiène, arme biologique des Sloads. L’hécatombe amène les tamrieliens à se coaliser en "Flotte de Toutes Voiles" pour écraser le royaume marin de Thras. Cette victoire offre un prestige certain aux Nèdes voués à devenir les Impériaux.
  • 1E 2703 : Invasion akaviroise de Tamriel, contrée par Reman qui fonde le Second Empire et entame une conquête du continent.
  • 1E 2920 : Son descendant Reman III est assassiné par la Morag Tong.
  • 2E 1 : L’Akavirois Versidae-Shaie usurpe le trône de l’Empire sous le titre de Potentat. Il déclare le début de la Deuxième Ère.
  • 2E 230 : Vanus Galérion ébauche sa future Guilde des Mages dans l’Archipel du Couchant, et fait scission de l’Ordre Psijique du fait de divergences doctrinales.
  • 2E 230 : Celestras le visionnaire quitte à son tour ses pairs d’Artaeum, en raison de "divergences sur le principe séculier" selon des rumeurs à la cour d’Alinor. Il reçoit alors le titre d’Égaré, gardant néanmoins intact son prestige.
  • 2E 230 : Disparition de l'île d'Artaeum de l’archipel du Couchant, avec ses mystiques.
  • 2E 230-550 : Durant trois siècles, Celestras multipliera ses voyages dans de nombreuses contrées. 
  • 2E 283-320 : La régence de l’Empire sous Versidae-Shaie est confrontée au séparatisme de nombreux royaumes vassaux, qu’elle tente de réprimer dans le sang.
  • 2E 285 : On commence à faire mention du symbole du triskèle, ou "Triskelion", dont se réclament certains séparatistes. Selon des sources impériales, ils auraient été approchés par un "faux-prophète haut-elfe", Celestras.
  • 2E 321 : Edit des Guildes, promulgué par l’Empire, qui officialise les guildes dont celle des Mages et des Guerriers.
  • 2E 324 : Assassinat du potentat Versidae-Shaie par la Morag Tong. 
  • 2E 430 : Assassinat du Potentat Savirien-Chorak et de tous ses héritiers par la Confrérie Noire, sonnant le glas du Second Empire. Début de l'Interrègne.
  • 2E 431 : Destruction de la deuxième Orsinium.
  • 2E 557 : Celestras et son épouse Altarya, une elfe "pâle" rencontrée dans des circonstances inconnues, voient la naissance de leur fils Ajaxandriel.
  • 2E 559 : Celestras entreprend un nouveau voyage, dans le Marais noir. 
  • 2E 560 : La Peste knahataine se répand depuis l’Argonia et frappe Tamriel, causant particulièrement des ravages chez les populations khajiit.
  • 2E 562 : Disparition mystérieuse d’Altarya des Îles du Couchant suite au retour de Celestras. Elle aurait été aperçue une dernière fois aidant la Confédération d’Elsweyr.
  • 2E 563 : Fugue non moins mystérieuse de la princesse-héritière d’Alinor, Ayrenn.
  • 2E 578 : Éruption des âmes : début de la Coalescence, conquête de Nirn par Molag Bal. L’usurpateur Varen Aquilarios disparaît, Mannimarco tire pour quelques années les ficelles de l’Empire de Cyrodiil.
  • 2E 581 : Fondation du Premier Domaine Aldmeri par Ayrenn revenue, et prémices de la Guerre des Trois Bannières.
  • 2E 581 : Celestras, jusque là reclus sur ses terres de Givreciel, entre au Thalmor comme éphémère sapiarque de l’Ethique. Il en démissionne et disparaît subitement du Couchant, ne laissant désormais que des lettres qui semblent apparaître régulièrement entre les mains de ses proches.
  • 2E 581 : Réapparition discrète d’Altarya de Givreciel, émissaire spéciale de Balfiéra à la cour du roi Casimir de Daguefilante.
  • 2E 583 : Mention anecdotique, par l’érudit impérial Antarius Scorpio, de l’émergence d’une "Coalition du triskelion", dont des émissaires - proclamés neutres - commencent à sillonner les terres des Trois Bannières.
  • 2E 584 : Le Triskelion et ses avatars connaissent des partisans chez dix races, dont les noms de certains groupuscules coalisés se font peu à peu connaître.