FANDOM



Contenu

De la géopolitique contemporaine, Chapitre Troisième

Par Antarius Scorpio

Je souhaiterais maintenant évoquer le cas de la Coalition du triskelion. Cette alliance parfois appelée « bannière au triskelion », ou tout simplement « la Coalition », se définit elle-même comme une formation composite, tantôt structurée, tantôt nébuleuse, à la fois centralisée sous l’égide d’un mystérieux "Conseil suprême", et dans le même temps, particulièrement éclatée d’un point de vue territorial. J’ignore s’il convient de lui attribuer un statut équivalent à l’Alliance de Daguefilante, au Domaine aldmeri ou même au Pacte de Coeurébène, étant donné son influence mal connue et sûrement dérisoire, comparativement, à l’échelle de Tamriel. Quoiqu’il en soit, cette formation manifeste des buts politiques, et elle prétend défendre des courants de pensée bien réels chez diverses races. Elle ne se cantonne donc pas à un corporatisme comme la Guilde des mages, par exemple, bien qu’elle partage avec cette dernière le trait de la neutralité et de l’impartialité de façade envers les trois grandes alliances citées.

Il semblerait que les prémices de cette coalition soient perceptibles au-delà des marges de l’Empire dès le temps des derniers empereurs de la dynastie rémanienne, à la toute-fin de la Première Ère. L’anti-impérialisme parfois ressenti dans les contrées frontalières durant ces temps de troubles fut attisé par un soi-disant prophète, un mystique haut-elfe connu en tant que « Celestras le Visionnaire » ou « l’Égaré » selon les versions. Dans un contexte de décadence de plus en plus manifeste, cette mouvance aux accents démagogiques rencontra même un certain écho au sein des frontières de l’Empire sous les deux Potentats akavirois. Mais paradoxalement, lorsque Cyrodiil atteignit la situation d’instabilité que nous connaissons aujourd’hui, et que les races périphériques cristallisèrent leurs ambitions sous les trois grandes Alliances, l’essor de cette idéologie séditieuse semblait s’être étouffé ou dilué. Les puissances locales, et leur avidité, ayant pris le relais du pouvoir de l’Empire.

Ceci dit, les préceptes du Triskelion continuent d’être véhiculés ici et là, et ont resurgi très récemment sous la forme de ladite Coalition.

Tenter d’analyser cette idéologie se résume malheureusement à compiler les rumeurs sur la pensée de Celestras et les différentes interprétations faites par ses sympathisants dans leurs contextes culturels respectifs. On l’a parfois assimilé à la volonté d’instituer un  « empire sans empire », à un ordre de diplomates et de conseillers, à un cénacle de mystiques dissidents se mêlant des affaires séculières. Mais il me semble que la définition la plus  adéquate, reflétant le mieux ses paradoxes, est « l’isolationnisme holistique » : une entente collégiale entre représentants des intérêts de ses factions coalisées, tout en les ségréguant rigoureusement, chacune de ces dernières conservant ainsi son indépendance de fait et de principe.  Il serait mal venu de voir un pacifisme généreux dans cette entente entre races. La Coalition  traduit un énième repli traditionaliste et assume une démarche subversive, sous le couvert d’une apparente logique universaliste et bienveillante.   N’ayant pas encore pu mesurer le rôle que jouent les émissaires du triskelion auprès du Domaine aldmeri, de l’Alliance de Daguefilante et du Pacte de Coeurébène au moment où j’écris ces lignes, je me garderai bien de pronostiquer les implications que tout ceci aura dans l’avenir de l’Empire ou desdites Alliances.

Galerie

La-Coalition-par-Antarius1
La-Coalition-par-Antarius2

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.