FANDOM


La Ligue d'Eton Nir est une confédération de patriarcats et principautés hauts-elfes autonomes, dont la plupart seraient situés sur l'île d'Alinor.

Politique

La Ligue d'Eton Nir suit une ligne anti-impérialiste, très critique vis-à-vis de la politique expansionniste et colonisatrice du Domaine aldmeri.

N'accueillant actuellement aucun étranger sur son territoire, elle cultive malgré cela de bons rapports avec les autres races de Tamriel par le biais de la Coalition du triskelion et de son ambassade en Auridia : le manoir de Lorathlien.

Ses émissaires s'affairent à rallier les rois neutres de l'Archipel du Couchant, tout en accueillant des déçus de l'Héritage Voilé et des transfuges du Domaine aldmeri.

Histoire

Co-fondée par le sapiarque Celestras, la Ligue a été façonnée à l'image de la "théorie du triskelion", et incarne donc la Coalition en pays altmer.

Son nom est emprunté à celui de la plus haute cime de l'Île d'Alinor, considéré physiquement comme le "toit de Nirn" et métaphysiquement comme l'expression de la grandeur et du rayonnement haut-elfe.

Il s'agit à l'origine d'une secte ou d'un cercle rassemblant des érudits altmers au Pas-des-Nuées pour évoquer les grandes questions savantes, géopolitiques, culturelles et mystiques, et cultivant un certain équilibre entre la passion anuïque héréditaire des altmers et l'audace padomaïque à forte influence psijique. Il pouvait ainsi compter en son sein des prêtres d'Auri-El comme des sorciers de PSJJJJ, tel Celestras le Visionnaire lui-même.

Pour ainsi dire, la Ligue naquit d'une manière similaire au Thalmor. Or lorsque ce dernier devint un organe officiel du Domaine aldmeri en construction, la Ligue chercha à y étendre son influence pour guider le Couchant sur la "Juste Voie". Celestras en personne fut ainsi appelé à y siéger, en tant que Sapiarque de l'Éthique.

Mais les Eton Nir constatèrent vite que cela était peine perdue, et que le Thalmor, emporté par la fougue conquérante d'Ayrenn et les préceptes d'Aicantar d'Étincelance, l'influent Sapiarque de l'Endoctrinement, ne mènerait le Domaine que vers un nouvel ordre impérial en Tamriel ou vers sa simple auto-destruction.

Celestras quitta le Thalmor et se retira du monde. Juste après sa disparition, certains des membres les plus conservateurs de l'Eton Nir, tels Telernil de Valsoleil, eurent la tentation de soutenir le complot ourdi par la haute matriarche Estre de Gardeciel : l'Héritage Voilé, qui émergeait alors en Auridia.

Mais les agents Eton Nir qui rapportèrent le niveau de corruption daedrique au sein de cette conjuration et la bassesse de leurs vues et de leurs méthodes, dissuadèrent définitivement toute implication. Ajaxandriel, le propre fils de Celestras, condamna avec autant de détermination l'Héritage et le Domaine, instituant la voie de la neutralité.

Contrairement au roi Rillis XIII de Prime-Tenure qui observa une neutralité bienveillante envers les deux souveraines rivales, les Eton Nir préférèrent se retirer officiellement du Domaine afin de faire advenir la Coalition du triskelion : la Ligue devînt, dès lors, le mode de gouvernance des patriarcats dissidents.

La Ligue d'Eton Nir n'a pu compter que sur bien peu de soutiens sur l'île d'Auridia qui, tant pour des raisons culturelles que sociales, s'est davantage tournée vers l'Héritage Voilé. Néanmoins, après la révélation des crimes et la débâcle grandissante de cette organisation, concomitante au retour d'Altarya de Givreciel, mère d'Ajaxandriel, la Ligue commença à se faire connaître, jusqu'à prendre le hameau de Lorathlien où siège désormais son Ambassade.

Elle s'est donné pour but de convaincre les anciens sympathisants de l'Héritage Voilé qu'elle incarne l'opposition politique et métaphysique la plus intègre et pérenne.

Alerté par un mystérieux message de Celestras et par les agents du Concile noir, la Ligue vient d'être avertie d'une menace daedrique pesant sur le cœur-même de l'Archipel du Couchant.

Composantes

Références