FANDOM


Cet article est une ébauche.
Quill writing Vous pouvez étoffer les Parchemins du triskelion en y rapportant des éléments d'histoire de la Coalition.

« Après avoir successivement quitté l’Ordre psijique d’Artæum et le Thalmor du Domaine aldmeri, déçu tantôt par l’inaction, tantôt par le fourvoiement de ses contemporains, le sapiarque Celestras prit soin de sceller magiquement son royaume afin d’épargner à son épouse et son fils les tourments prophétisés qui ravageraient bientôt le monde extérieur. »
La villa Givreciel marque l'emprise maritime du royaume de Givreciel, aussi appelé Mafrawel, situé non loin de la côte nord de l'île du Couchant. Celui-ci est autrement accessible par des routes de montagne escarpées depuis les Portes de Givreciel dans les faubourgs du Pas-des-Nuées.

Le palais de Givreciel fait face à l'île de Mafrensca, baignée par la mer abécéenne et le bras de mer qui sépare l'île Couchant de l'île d'Auridia.

Les sites remarquables les plus proches sont le Col d'Havréal, la Course du Griffon, Veyond Wyte, le Pas-des-Nuées et bien sûr le massif d'Eton Nir. De l'autre côté du détroit, sur Auridia, se situent Émeraigues et le royaume de Prime-Tenure.

Aménagement 

Le palais royal de Givreciel

La salle du trône

La grande entrée du palais royal s'ouvre sur un vestibule qui donne sur la nef.

Celle-ci est partagée entre la salle de bal, le chœur surélevé où repose le trône de Givreciel, et les deux collatéraux d'où l'on accède aux autres parties du palais.

Elle fait office de lieu de réception et d'audiences, ainsi que de salle à manger et salle de danse lors des rares bals donnés par les souverains de Givreciel.

Balustrades intérieures et salons adjacents

Les collatéraux de la nef sont surplombés de deux vastes balustrades. Leurs escaliers respectifs sont précédés par l'entrée de deux salons.

La Crypte du Mystère praxique

L'entrée de la crypte est située derrière le trône. Il s'agit des vestiges de l'ancien complexe aldmeri abîmés par le temps mais soigneusement préservés par leurs nouveaux occupants.

Cette crypte accueille des reliques et autres vestiges ancestraux rendant hommage aux "Anciennes Voies" et à la "Voie d'Alaxon", les deux doctrines hautes-elfes prépondérantes chez les Givreciel.

La Galerie du Sapiarque

La porte de l'aile droite du palais donne sur la Galerie du Sapiarque, lieu d'exposition et de collection voulu par Celestras. Des toiles et curiosités de tout le Couchant et au-delà y sont généralement exposés.

Le bureau du roi-sapiarque y est désormais occupé par son héritier Ajaxandriel bien que celui-ci ait résidé quelques années au consulat de Lorathlien.

La suite princière

La porte de l'aile gauche du palais ouvre sur les appartements et lieux de vie des résidents et invités de marque.

La côte de Givreciel

Les jardins du Palais

Les hauts murs du Palais et les terrasses de son parvis sont entourés de jardins et haies, parcourus d'allées fleuries.

Quartier maritime

La côte de Mafrawel est occupée par des constructions aldmeri partiellement rebâties depuis le règne de Celestras.

Terrasse du Visionnaire

Au beau milieu du quartier maritime, la terrasse couverte faisant directement face à Mafrensca en contrebas du château et ses parvis, comporte des aménagements d'origine psijique apportés d'Artæum il y a bien des siècles.

Elle fut surnommée la terrasse du Visionnaire en l'honneur d'Alasiliaran Celestras, la roi-sapiarque de Givreciel qui fut aussi nonce honoraire de l'ordre psijique.

Le ciel figé, comme "gelé", qui surplombe et entoure le palais et sa côte, résulterait d'un sort lancé par Celestras depuis ce site.

Forêt de corail

Au sud-est du rivage, sous les hautes murailles du quartier maritime, présente un récif corallien semi-émergé qui atteste de la chaleur des mers du Couchant.

Le socle calcaire y présente des formations de corail, certes plus modestes que d'autres "forêts" pétrifiées du même type, ainsi qu'une végétation côtière composée de palétuviers, raisins de mer et salicornes.

Les Chutes de Givreciel

Cascade de Cristal

Les eaux glacées qui se déversent depuis les sommets de Mafrawel forment des cascades de part et d'autre du palais, où elles sont reçues dans des bassins d'ornement avant de se jeter des falaises dans la mer.

Sur le versant nord, elles forment la cascade de Cristal, qui doit son nom aux blocs de glace parfois charriés depuis les hauteurs et conservant leur froid sous la cascade par enchantement, mais aussi comme hommage à la tour de Cristal.

Forêt côtière de Givreciel

Perchoir de Givreciel

Histoire 

Givreciel est appelé Mafrawel en elfique, contraction de Mafre-Av-Wel, littéralement le Givre-du-Ciel, nom peut-être donné par les anciens occupants aldmers ou bien créé à la fondation du royaume par Celestras.

Peuplée durant l'Ère Méréthique par des tribus gobelines, la région de Givreciel resta longtemps méconnue et négligée des aldmers et de leur successeurs hauts-elfes.

On trouve néanmoins des vestiges de leurs premières colonies, d'un style aldmeri antique, qui constitue encore l'architecture des Cryptes du palais ou les ruines visibles sur l'île de Mafrensca au large.

Ainsi le Col d'Havréal fut un lieu de passage stratégique, d'où les aldmers refoulèrent minutieusement les gobelins dans les montagnes les plus inaccessibles et finirent par attiser leur hostilité, avant d'eux-mêmes péricliter et leur abandonner la région.

Le patriarche Celestras n'eut pas de mal à revendiquer certaines de ces terres en déshérence et y établir son propre royaume, devenant ainsi Alasiliaran Celestras, le "roi-visionnaire".

Les Gobelins indigènes furent laissés libres de leurs mouvements sur leurs terrains de chasse, on dit même que le jeune Celestras encouragea le re-développement d'une agriculture sommaire et de leurs mines. Un traité de protectorat est attesté, qui garantit la tranquillité de la tribu locale et proscrit l'esclavage, pourtant en vogue dans les patriarcats voisins. Les générations successives de Gobelins respecteront globalement l'accord tout en gardant les frontières de Givreciel.

La construction du Palais de Givreciel est concomitante à la fondation du patriarcat par Celestras et la jeune Altarya. Des dates fantaisistes sont parfois avancées et on évoque ainsi la fin de la Première Ère ou le début de la Seconde.

Le château, mis à part sa crypte et les vestiges aldmeri, est de style Alinor d'un grand classicisme. L'ajout de structures de style psijique date de l'époque où Celestras fut approché par les psijiques et finit même par intégrer leur ordre, avant de le quitter suite de l'incident de Mannimarco.

Le sort d'illusion de masse qui fige de ciel de Givreciel et empêche les visites indésirables, aurait été lancé par Celestras il y a quelques années seulement, à sa démission du Thalmor, peu avant de quitter son pays sans laisser d'adresse.
Palais Altmer chargement

Galerie