FANDOM


Femme d'affaires ambitieuse, voire avide, Tide (ou Tidé) Conti est la fille d'Augusto Conti. Elle représente ainsi une famille de notables d'Arenthia.

Bien qu'en contact étroit avec la Coalition du triskelion, elle n'hésite pas à flatter l'occupant aldmeri dans le but de favoriser la stabilité régionale, et donc les intérêts commerciaux de sa famille, ce qui n'est pas sans créer des remous diplomatiques avec les partenaires coalisés.

Description physique

D'assez grande taille, Tide Conti possède une morphologie sèche, soutenue par un maintien discipliné. Son teint de peau est moins foncé que celui de son frère cadet Reno, probablement dû à une exposition moins fréquente au soleil brûlant de la vallée d'Arenthia. La pigmentation de sa pilosité, caractéristique de la gens Conti est blonde très claire, dorée au soleil.

Le visage long, le profil à l'impériale, sévère, les lèvres fines et le front long, Tide Conti bénéficie d'un regard perçant aux pupilles noires. Elle coiffe ses longs cheveux blonds en tresses guerrières elfiques pour les ranger sous sa coiffe d'armure. Elle arbore un chignon de bouclettes à l'aristocrate lors de ses rendez-vous d'affaires.

Souvent vêtue d'une armure de mage de bataille du Second Empire, identifiable à la toge qui recouvre la cuirasse de cuir, le colletin de fer et la tunica, ainsi qu'à sa jupe de lanières de cuir et son chef de loup, Tide Conti porte l'attribut de l'autorité du conseil des Anciens au sommet de son bâton infernal : une icône du Rubis Rouge impérial.

Personnalité

Autoritaire, ambitieuse et avide, mais tolérante. Elle cherchera d'abord le compromis et pas le conflit.

Aucun sens de l'humour.

Histoire

Tide Conti, en tant que troisième de sa fratrie, était destinée à une carrière ecclésiastique et reçut dans sa jeunesse une formation religieuse, quelque part en Cyrodiil.

Avec le chaos provoqué par la rébellion d'Aquilarios, puis la Coalescence et enfin la Guerre d'Alliances qui a encore cours aujourd'hui, il est difficile d'obtenir des détails précis de la vie qu'elle a menée en ces temps troublés, et l'intéressée ne s'embarrasse pas d'évoquer cette période.

Les rumeurs disent qu'elle aurait voyagé quelques années dans les provinces du sud de Tamriel, avant de revenir revendiquer les propriétés familiales dans la région d'Arenthia, alors laissées à l'abandon depuis la disparition d'Augusto Conti et ses deux fils ainés, Leon et Vito.

Elle se serait illustrée aux yeux de la Coalition du triskelion en assurant la protection de caravaniers et en mettant en place un habile réseau de contrebande en faveur de la résistance pendant l'occupation d'Arenthia par les légions de Skingrad.

Avec l'annexion de sa cité par le Domaine aldmeri, elle entame une carrière de patricienne au sein du nouvel état. Elle sert comme officier des forces auxiliaires du Domaine aldmeri en tant que citoyenne, et selon la tradition impériale à laquelle elle demeure attachée ; elle espère, à terme, devenir membre du conseil du Thalmor, à la façon dont son père manœuvrait dans le but d'entrer au conseil des Anciens, afin d'y promouvoir sa vision d'un monde prospère par la paix et le commerce entre les peuples.

Citations

« La lente et pénible réalisation de grandes idéologies utopiques est certainement à la mesure du prodigieux esprit altmer, je n'en doute pas. Mais nous autres, citoyens de Tamriel, visons avant tout la prospérité au cours de notre passage sur Nirn.»